Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Lutter contre les espèces envahissantes

C0-04 Ragondinrecadre

Une espèce est dite envahissante ou invasive lorsqu'elle se développe naturellement dans un lieu dont elle n'est pas originaire.

Véritables colonisatrices, elles perturbent les milieux naturels et sont sources de désagréments pour les activités humaines (qualité de l'eau,
irrigation, agriculture, pêche...) ou la santé publique (allergies,
toxicité, transmissions de maladies...).

 

goutte SMAR Les espèces végétales

 C4-01 Arrachage jussieQuelles soient aquatiques ou terrestres, les espèces végétales envahissantes sont nombreuses : ces plantes sont pas toujours facilement identifiables.

 

Plusieurs espèces sont recensées sur le territoire d'intervention du SMAR Loir 28. Ainsi la jussie, plante aquatique,  est présente sur la Conie et sur le Loir aval. Elle génère des difficultés pour les activités nautiques et diminue la richesse des cours d'eau.


Depuis longtemps, des campagnes d'arrachage de la jussie sont particulièrement portées par la Fédération départementale de la pêche et de protection du milieu aquatique d'Eure-et-Loir.

 

goutte SMAR La lutte collective contre les ragondins et rats musqués


C4-02 Cage ragondinLa multiplication des terriers de ces rongeurs accélère la dégradation des berges et la déstabilisation des ouvrages tels que les routes, digues, vannages. Ces rongeurs provoquent également des dégâts sur les parcelles agricoles riveraines des cours d'eau. Dans la continuité des actions réalisées par les anciens syndicats dans ce domaine, le SMAR Loir 28 fournit des cages aux communes qui les redistribuent aux riverains demandeurs.
Généralement, 2 campagnes de collecte des queues sont organisées par an, chaque queue étant indemnisée 2 €.


Le ragondin et le rat musqué font partie des espèces classées nuisibles au niveau national par l'arrêté du 3 avril 2012. L'arrêté préfectoral n° 2009-0785 du 5 octobre 2009 (pages 6 et 7) stipule que la lutte contre ces 2 espèces est obligatoire en Eure-et-Loir. Ils peuvent être piégés toute l'année. Toute personne est autorisée à piéger les ragondins sans agrément. Cette pratique n'est pas réservée aux piégeurs habilités. Toutefois, les pièges doivent être relevés au minimum une fois par jour.

 

Bilan des distributions de cages et nombre de queues de ragondins

   2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
 Cages distribuées  49 136  55 148 140 123 90 47
 Individus piégés déclarés
 1 590  1 682 1 882 2 195 2 916 2 421 810 1 418
photo_diaporama_02

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.