Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Bilan 2013-2018

C0-01 RipisylverecadreInitié dès 2009, le 1er contrat territorial avait pour objectif la reconquête de l’état des cours d’eau et la lutte contre les pollutions diffuses sur le sous bassin versant de l'Ozanne.

Les actions de restauration des milieux aquatiques ont été portées par le SMAR Loir 28 et la fédération départementale de pêche et de protection des milieux aquatiques d’Eure-et-Loir (FDPPMA28). Les actions de reconquête de la qualité des eaux du bassin versant de l’Ozanne étaient portées par la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir.

Après 6 ans, l’heure est au bilan.

C0-01 Ripisylverecadre982 534 € ont été engagés pour restaurer la végétation de 144 km de rives. Les affluents du Loir sont particulièrement concernés.

Pour autoriser ces travaux, 355 conventions ont été signées avec les propriétaires des terrains concernés.

Certains propriétaires ont souhaité réaliser les travaux eux-mêmes :

34 km de rives ont ainsi été restaurées.

C0-01 Ripisylverecadre

Pour préserver les berges et le lit des cours d’eau du colmatage lié au piétinement des bovins, 69 abreuvoirs ont été aménagés sur la durée du contrat pour un montant de 94 266 €.

Ainsi, depuis la création du SMAR Loir 28 au 1er janvier 2012, et jusqu'à fin 2018,
74 sites ont été restaurés.

Retrouvez les sites aménagés sur la carte interactive du territoire.

C0-01 RipisylverecadreLe lit mineur des cours d’eau a été restauré sur 7 050 km. Les travaux ont été réalisés par le SMAR Loir 28 (5 km) et la FDPPMA 28 (2 km).

222 455 € ont été consacrés à ces travaux afin de diversifier les écoulements et les habitats aquatiques, réhausser les lames d’eau l’été et améliorer l’autoépuration naturelle des eaux.

Les cours d’eau ont pu être renaturés par le SMAR Loir 28, grâce à l’accord préalable des 30 propriétaires concernés.

C0-01 RipisylverecadreLe SMAR Loir 28 intervient de manière raisonnée et raisonnable pour redonner un libre cours aux rivières. Les cours d'eau sont aménagés où les ouvrages n'ont plus d'utilité.

C'est à dire qu'il intervient pour restaurer le libre écoulement des eaux, la libre circulation des poissons afin qu'ils puissent accomplir leur cycle de vie ainsi que le transit des sédiments qui permet de limiter l'érosion (érosion des berges et approfondissement des cours d'eau).

photo_diaporama_02

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.