Infos restrictions d'eau sur le Loir et ses affluents sur PROPLUVIA

Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Les compétences du SMAR Loir 28

Les derniers statuts du SMAR Loir 28 ont été approuvés par arrêté préfectoral le 09 septembre 2014.

Ainsi, le syndicat peut exercer en lieu et place de ses membres la gestion des eaux superficielles du bassin du Loir et de ses affluents, par l'étude, la coordination, la programmation et la mise en œuvre d'opérations reconnues d'intérêt général.

Les statuts fixent également le nombre de représentants par communautés de communes et communes au sein des instances du syndicat.


Un règlement d'intervention approuvé par le comité syndical du SMAR Loir 28 le 30 septembre 2014, vient également préciser ces 3 compétences.

 

La restauration et l'aménagement des cours d'eau

Abreuvoir


La restauration et l'aménagement des cours d'eau et des zones humides présentes dans le lit majeur du cours d'eau. Le cours d'eau est défini comme le lit de la rivière et les ouvrages afférents (hors la petite Venise de Beauce de Bonneval).


Les actions conduites par le syndicat ont pour objectif d'améliorer l'état écologique des cours d'eau, conformément aux objectifs européens et nationaux. Elles se traduisent sur le terrain par des travaux de diversification du lit des rivières, de restauration de la végétation des berges, préservation des zones humides, etc..

  

La restauration et l'aménagement des vallées

A3-02-Vallées

 

La restauration et l'aménagement des vallées consistent essentiellement en des travaux de curage du fond des vallées agricoles pour garantir le bon écoulement des eaux. Lien vers D2.
Cette compétence ne doit pas être confondue avec les travaux réalisés dans le cadre des remembrements agricoles qui ne relèvent pas de la compétence du syndicat.

 

 

 

La lutte contre les espèces invasives

A3-03-Plantes invasives

La lutte contre les espèces invasives et maladies des végétaux sur l'ensemble du périmètre du syndicat (plans d'eau inclus).
Cette mission, complémentaire à celle de la Fédération départementale de pêche d'Eure-et-Loir, a pour objectif de limiter le développement d'espèces végétales comme la renouée du Japon, la balsamine de l'Himalaya, la jussie, l'élodée du canada, les peupliers, etc. Les techniques de lutte manuelle et mécanique sont privilégiées pour limiter le développement de ces espèces.
Les espèces animales sont aussi concernées, particulièrement le ragondin.

photo_diaporama_02