Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Les études et travaux rivières

 Renaturer les cours d'eau

L'HomC2-01 renaturationme a toujours voulu domestiquer la nature : les rivières eulériennes ne font pas exception. De 1970 à 1990, le Loir et ses affluents ont subi des campagnes de curage, de recalibrage (élargissement), d'artificialisation des berges qui ont dégradé leur fonctionnement.

La renaturation des cours d'eau consiste à leur redonner un aspect proche de leur état naturel d'origine afin de retrouver une faune et une flore diversifiées. Ces actions concernent les berges ainsi

que le lit de la rivière.

 

Restaurer la végétation des berges

C0-01 RipisylverecadreLa restauration de la végétation des berges consiste en des opérations d'abattage et d'élagage des arbres, de retrait des bois ou déchets tombés dans la rivière.

Pas moins de 563 kilomètres de végétation sont à restaurer sur le Loir et ses affluents en Eure-et-Loir.

La restauration de lavégétation des berges consiste en des opérations d'abattage et d'élagage des arbres, de retrait des bois ou déchets tombés dans la rivière.

Pas moins de 563 kilomètres de végétation sont à restaurer sur le Loir et ses affluents en Eure-et-Loir.

 

Restaurer la continuité écologique

Les études menées sur le bassin versant du Loir en Eure-et-Loir ont inventorié... plus de 300 ouvrages hydrauliques : vannages de moulin, seuils, ouvrages artisanaux, clapets de régulation des crues, etc.

En moyenne, on retrouve un moulin tout les 1,5 km sur le Loir.

Ces ouvrages empêchent la libre circulation des poissons et le transport des sédiments : ils constituent des obstacles à la continuité écologique.

Pour en savoir plus sur la continuité écologique consultez le site de la DREAL Centre et de l'AFB.

 

Lutter contre les espèces envahissantes

Une espèce est dite envahissante ou invasive lorsqu'elle se développe naturellement dans un lieu dont elle n'est pas originaire.

Véritables colonisatrices, elles perturbent les milieux naturels et sont sources de désagréments pour les activités humaines (qualité de l'eau, irrigation, agriculture, pêche...) ou la santé publique (allergies, toxicité, transmissions de

maladies...).

 

Préseverver les milieux connexes

Les milieux connexes sont des zones en liaisons avec le cours d’eau telles que les bras morts, marais, mares, prairies inondables, boisements en bordure de rivière. Ils représentent un fort potentiel écologique. La Conie, à la fois rivière et marais en est un bel exemple avec ses multiples chenaux. 

 

photo_diaporama_02

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.