Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Restauration de la Sonnette à Unverre en 2018

FoussardeDans le cadre du 1er contrat territorial, 48 815 € ont été investis pour restaurer la Sonnette sur la commune d’Unverre en vue d’atteindre le bon état écologique des eaux. Cette campagne de travaux n’aurait pas pu être réalisée sans l’accord des 10 riverains concernés.

 

 

La première étape a consisté à restaurer la végétation ds berges sur près de 2 kilomètres entre « la Coeffardière » et « le Pont au Cordier » : abattage des arbres vieillissants, instables, morts et éclaircissement des bordures de rivières. Les branches basses ont été élaguées pour redonner de la luminosité. Les arbres tombés dans la rivière ainsi que les amoncellements de végétaux ont été retirés pour ne pas perturber le libre écoulement de l’eau et des sédiments.

ripi

Dans un second temps, afin de compenser l’effet négatif d’importants travaux de curage et recalibrage réalisés dans les années 1970, le SMAR Loir 28 a restauré le lit de la rivière sur 850 mètres.

Des banquettes ont été aménagées dans le lit de la rivière à l’aide de matériaux alluvionnaires (600 tonnes de cailloux de 14 à 200 mm). Ces aménagements ont permis de retrouver un aspect plus naturel, de diversifier les écoulements, d’augmenter la lame d’eau (notamment l’été) et d’améliorer les zones de reproduction de la truite Fario potentiellement présentent en aval. Des blocs plus importants ont été mis en place afin de créer de nouvelles caches pour les poissons. 

Pour terminer, 2 abreuvoirs ont été aménagés pour limiter le piétinement et la détérioration des berges.Abre

Un seuil d’une hauteur de 60 cm a été supprimé avant la confluence avec la Sainte-Suzanne. L’ouvrage retenait l’eau provoquant un fort envasement en amont de celui-ci et un développement d’algues. Il ne permettait pas la libre circulation piscicole et sédimentaire.              REcharge

 

Ces travaux n’auraient pu voir le jour sans le financement de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne (60 %), le Conseil Régional Centre Val-de-Loire (10 à 20 %), le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir (10 %), le SMAR Loir 28 (10 à 20 %) et les riverains à hauteur de 10 % uniquement pour la restauration de la végétation des berges.

        Capture

 

 

photo_diaporama_02

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.