Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Pourquoi restaurer la continuité écologique ?

mazure avantLes études menées sur le bassin versant du Loir en Eure-et-Loir ont inventorié... plus de 500 ouvrages hydrauliques : vannages de moulin, seuils, ouvrages artisanaux, clapets de régulation des crues, etc.

En moyenne, on retrouve un moulin tout les 1,5 km sur le Loir.

Ces ouvrages empêchent la libre circulation des poissons et le transport
des sédiments : ils constituent des obstacles à la continuité écologique.

 Pour en savoir plus sur la continuité écologique consultez le site de la
DREAL Centre et de l'OFB.

goutte SMAR L'incidence des ouvrages

Erosion de la biodiversité

En entravant la rivière, les ouvrages la cloisonnent et empêchent la libre circulation des poissons. Ainsi, ils trouvent confinés entre 2 ouvrages et ne peuvent pas toujours accéder à leurs sites de reproduction. C'est le cas de l'anguille qui doit migrer vers les têtes de bassin pour se reproduire mais aussi du brochet qui nécessite des herbiers.

 Dégradation de la qualité de l'eau

Les eaux se réchauffent et stagnent : les algues, nénuphars et lentilles d’eau se développent excessivement. La qualité de l’eau se détériore. L’aspect paysager est dégradé et des problèmes de salubrité peuvent survenir.

Homogénéisation des habitats

Les sédiments sont bloqués en amont de l’ouvrage : une vase molle se forme.

Le fond de la rivière est homogène, dépourvu d’habitat.

Dépourvu de son transit sédimentaire, le cours d'eau érode davantage son lit et ses berges.

T2

DSCN2491  1

 

goutte SMAR Pourquoi restaurer le libre cours

La restauration de la continuité écologique permet :

- de retrouver des habitats et des écoulements diversifiés

- d'améliorer l’autoépuration naturelle des eaux

- d'assurer la libre circulation des sédiments

- de permettre aux poissons de réaliser leur cycle complet de reproduction : anguille, brochet et truite Fario.

 

goutte SMAR Une intervention raisonnée et raisonnable du SMAR Loir 28

Sur le bassin du Loir en Eure-et-Loir, la suppression systématique des ouvrages n’est pas recherchée. Chaque site est particulier. Il fait l’objet d’une étude préalable (menée en interne ou par un bureau d’études) avec la recherche d’une solution qui soit le meilleur compromis écologique et social. Le propriétaire, privé ou public, est associé en permanence : rien n’est fait sans son accord.

C3-02 Continuité écologique

Dans le cadre du contrat territorial, le SMAR Loir 28 peut mener des études de restauration de la continuité écologique. Plusieurs solutions d'aménagements sont étudiées, conformément aux préconisations du SDAGE Loire-Bretagne :

1) L'effacement de l'ouvrage (suppression totale) ;
2) L'arasement partiel et/ou l'aménagement de l'ouvrage ;
3) L'ouverture des vannages (manœuvre des vannes) ;
4) L'aménagement d'équipement (passe à poissons) ou de rivière de contournement.

Les études et actions menées sur ces ouvrages ne sont engagées qu'avec l'accord du propriétaire concerné, sur la base du volontariat.

 

Le SMAR Loir 28 mène ce type d'étude en concertation avec l'ensemble des acteurs et en tenant compte des aspects environnementaux, économiques et sociaux. La priorité est donnée aux ouvrages en ruine ou dont l'usage a été abandonné. Une fois l'aménagement approuvé par tous (dont le propriétaire de l'ouvrage), les traaux peuvent être réalisés un fois les autorisations règlementaires obtenues.

 

photo_diaporama_02

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.