Prenez connaissance du niveau du Loir et des cours d'eau sur VIGICRUE

Réduire la taille du texte Grossir la taille du texte

Pourquoi restaurer la végétation des berges ?

C0-01 Ripisylverecadre

 La restauration de la végétation des berges consiste en des opérations d'abattage et d'élagage des arbres, de retrait des bois ou déchets tombés dans la rivière.

Pas moins de 563 kilomètres de végétation sont à restaurer sur le Loir et ses affluents en Eure-et-Loir.

 

 

Les atouts de la végétation des berges


C1-01 Abattage Foussarde

 La végétation des berges d'un cours d'eau appelé « ripisylve » possède de nombreux avantages : elle participe à l'épuration de l'eau, stabilise les berges et offre une multitude d'habitats accueillants pour la faune.
Sur certains secteurs, l'absence d'entretien régulier de la ripisylve a conduit à sa dégradation voire son dépérissement. De plus, les propriétaires ne disposent parfois pas de moyens et matériels adaptés pour intervenir facilement.

 

 

Le SMAR Loir 28 a donc lancé en 2013, les dossiers réglementaires nécessaires pour se substituer aux riverains qui le désirent, afin de restaurer la végétation des berges. Cette action consiste en une remise à niveau : le propriétaire devra par la suite reprendre à son compte l'entretien régulier de la végétation comme le demande le code de l'environnement. Une participation symbolique de l'ordre de 10 % du montant des dépenses lui sera demandée.

 

 Qui doit assurer l'entretien régulier des berges ?

Article L215-2 du code de l'environnement : « Le lit des cours d'eau non domaniaux appartient aux propriétaires des deux rives. Si les deux rives appartiennent à des propriétaires différents, chacun d'eux a la propriété de la moitié du lit, suivant une ligne que l'on suppose tracée au milieu du cours d'eau, sauf titre ou prescription contraire ».


Article L215-14 du code de l'environnement : « Le propriétaire riverain est tenu à un entretien régulier du cours d'eau, notamment par enlèvement des dépôts, embâcles et débris, flottants ou non, par élagage ou recépage de la végétation des rives ».

 

Lien vers arrêté préfectoral autorisant les travaux du SMAR Loir 28.

 

Les travaux en cours


C1-03 Embâcle nétoyéDepuis septembre 2014, Le SMAR Loir 28 a débuté sa première campagne de restauration de la végétation des berges sur la Foussarde. Les travaux ont commencé sur la commune de Frazé au lieu dit « Chesneau » et se terminent à Mézières-au-Perche à la confluence avec le Loir. La végétation sera restaurée sur près de 50 kilomètres de rives, traversant les communes de Frazé, Mottereau, Montigny-le-Chartif, Vieuvicq, Saint-Avit-les-Guespières et Mézières-au-Perche.

photo_diaporama_02